TFGA 13 : C’était Mieux Avant

Et voici ma troisième participation au TFGA, je remercie d’ailleurs encore une fois notre cher Alex pour ces sujets aux petits oignons qu’il nous pond (lui et ses petits doigts 😉 ) chaque mois. Ce mois-ci, nous nous attaquerons à un vallon, que dis-je à une montagne, à l’Himalaya des coups de gueule, j’ai nommé (pas moi mais Alex) : C’était mieux avant ! C’est dans ce TFGA que va s’exprimer nos plus grandes déceptions, nos craintes pour le médium qu’est le jeu vidéo dans son ensemble. Trêve de bavardage, lançons-nous à la conquête de ces monts enneigés.

N°5 : Le Film Le Jeu

Il fut un temps où la sortie d’un bon film signifiait la sortie d’un bon jeu. Je me souviens de l’émerveillement ressenti lorsque je jouais à Harry Potter à l’Ecole des Sorciers sur ma Playstation 1. Pouvoir se balader dans Poudlard, découvrir les secrets du château, me faire battre par Voldemort aux échecs … En voilà un jeu qu’il était bon ! Je me souviens aussi du Seigneur des Anneaux Les Deux Tours et Le Retour du Roi, je parle de la version Beat Them All ! Pouvoir se battre contre des centaines d’Orcs et de Gobelins, entendre Sylvebarbe dire « Liberez les Eaux » (non il ne s’agit pas d’un accouchement) dans une cinématique tirée du film avant même que ce dernier ne soit sorti en cassette, c’était quelque chose.

maxresdefault

De nos jours, les 3/4 des jeux inspirés d’un film sont passables et .dans la plupart des cas, nul à chier.

Savoir que cette époque où la magie du cinéma pouvait continuer dans nos salons, chambres et sales de jeux est révolue m’attriste beaucoup.

N°4 : Le temps où Sam Fisher était le meilleur

La grande tragédie de ma vie, le tournant qu’a pris la meilleure licence d’infiltration ( selon moi ) : Splinter Cell. Le temps où ce bon vieux Sam était le roi des ombres, ce temps où nous étions obligés de faire 3 fois le tour du bâtiment pour observer les rondes des gardes et les zones exploitable, se lancer, échouer, charger la sauvegarde précédente, recommencer ! Ce temps où la licence était au cœur de la stratégie d’Ubisoft, où tous les fans attendaient l’E3 pour pouvoir voir des images de la nouvelle mission de Fisher.

splinter_cell_blacklist_wallpapers_by_jazz117volkov-d53gpwz

L’infiltration s’est retrouvée mélée à de l’action pure et dure, un coup de tag et on clean une salle remplie de gardes. Je ne dis pas que les derniers Splinter Cell sont mauvais au contraire, je suis un peu déçu et nostalgique de l’époque Pandora Tomorow / Chaos Theory. Cette époque où l’infiltration était la seule solution si on ne voulait pas se mettre dans la mouise pour la suite. J’espère que lorsqu’Ubisoft en aura fini avec cette licence vieillissante qu’est Assassin’s Creed, ils se remettront à créer des jeux Splinter Cell et peut être même un reboot de la série sur PS4 avec un retour aux sources.

N°3 : La Fin de l’Enthousiasme des Joueurs

Il fut un temps où les joueurs n’avaient pas beaucoup de jeux à se mettre sous la dent. A cette époque la moindre parcelle d’indice sur la sortie d’un nouveau jeu nous suffisait pour rêver pendant des mois durant. Créant ainsi des rumeurs folles dans les cours de récréation. Ce temps béni où nous saignions tous nos jeux sans exception, même le jeu nul à chier (type Alexandra Ledermann) acheté par notre tante dans un vide grenier obscur. Aujourd’hui il y a une annonce de jeu tous les 3 jours avec des images toutes les heures. Comment veulent-ils faire monter la hype autour d’un jeu s’ils ne cessent de communiquer autour de ce dernier ?

J’ai envie de retrouver ce frisson que je ressentais à chaque nouvelles licences et pas forcément une nouvelle suite interminable d’une licence en voie d’extinction.

41463E0D8

Comment ai-je été hypé par la sortie de F-Zero GX alors que je n’avais pas Internet chez moi ? C’est encore un mystère pour moi.

Mes chers amis, je rejoins l’avis de notre cher Chouquette( oui c’est une choquette mâle), trop de marketing tue la hype.

N°2 : Bah Elle est où mon exclu ?

Il fut un temps où une exclu faisait vendre une console, c’est toujours le cas allez vous me dire. Oui et Non. Les exclus actuelles sont souvent des exclusivités temporaires. Outre cet aspect je peux me la péter parce que mon jeu n’est pas sur les autres consoles, je vais parler de ce que représente une exclusivité pour moi. Pour moi une exclusivité c’est un jeu qui envoie du patté. Un jeu vidéo qui est arrivé à un palier concernant sa qualité. Un jeu pour lequel les développeurs ont pris des risques afin de le faire se démarquer de la concurrence. C’est l’équivalent du Franchise Player au Basket, un élément essentiel dans une équipe. Dans la génération précédente il y a beaucoup de Must Have ( surtout sur GameCube ), des jeux que nous sommes obligés de posséder dans une collection. J’ai cette impression que de nombreux jeux sortent certes mais qu’il y en a de moins en moins qui se démarquent autant des autres. Sur la génération précédente quand je regarde le catalogue, il n’y a pas beaucoup de jeux qui sortent réellement du lot. Quand je me demande quels jeux je pourrai mettre dans ma collection Retro Gaming PS3 dans 20 ans, je ne vois pas grand chose ( A part The Last Of Us peut être ). Les nouveaux jeux qui sortent sont souvent des suites à des Franchises qui ont marché sur les générations précédentes. Il y a aussi le cas des adaptation en HD qui sont au final la copie amélioré d’un concept déjà créé. J’ai envie de voir de nouvelles franchises prometteuses se démarquer du lot 🙂

PS : Je n’inclus pas les jeux indé

last_of_us_patriarcat

Je trouve que sur la génération précédente, il n’y avait plus trop de différence entre les consoles Next Gen ( PS3 Xbox 360 ), les bons jeux sortaient sur les deux consoles. Il n’y avait plus beaucoup de licences « phare » dédiée à une console.

C’est peut être assez pessimiste comme vision des choses mais c’est ma vision du marché du JV en ce moment, n’hésitez pas à partager à ce propos, votre avis m’intéresse.

N°1 : La fin du Multi Offline

Possédant à l’époque uniquement un PC et une Gamecube qui n’a été remplacé par une PS3 qu’en 2010 et habitant à la campagne (sans Internet ), j’ai pu comme de nombre joueur à la bourre technologiquement parlant ronger mon frein. Aucune possibilité de jouer Online avec mes petits camarades, obligé de les inviter eux ainsi que leurs tours (PC ) pour pouvoir jouer à des STR que moi seul connaissait ( jouer à Warcraft 3 quand on a jamais joué à un STR, c’est pas évident). Obligé de m’isoler avec mes potes pendant tout un Week End pendant lequel nous nous affrontions sur tous les jeux possibles et inimaginables en multi local … La vie était dure n’est ce pas chers lecteurs et lectrices, mais cette époque est maintenant révolue, les Week-Ends idyllique passés à s’éclater avec des amis à fait place à des soirées seul chez soi avec Skype et un bon Micro. Certes nous jouons toujours ensemble mais le saucisson en moins. Où est passée la convivialité mes cher(e)s ? Où est passé ce réconfort de la Tartiflette après avoir fini avant dernier du tournoi ?! Disparu !

undead-arthas

Le Muti se dirige petit à petit vers du Online uniquement et c’est avec une grande déception que j’ai pu constater la disparition du Multi Offline sur le Reboot de SSX par exemple. Cette avancée vers le Online est inévitable car plus lucrative pour l’industrie. Et oui le Multi Local coûte de l’argent à développer mais n’en rapporte pas forcement autant que le Online avec tous les contenus additionnels ( Skin d’armes, Sombreros et autres DLCs). Le jeu vidéo évolue avec les technologies de son temps, de nos jours Internet permet à des joueurs du monde entier de jouer ensemble. C’est merveilleux certes mais il ne faut pas oublier les fondamentaux du Jeu Vidéo : le multijoueur Offline!

Un dernier mot pour nos amis développeurs : n’oubliez pas que c’est bien de jouer avec des copains ( dans un canapé ).

Nous voici donc à la fin du 13ème TFGA, merci à vous si vous êtes arrivé jusqu’au bout, on se retrouve très bientôt pour un nouvel article. En attendant, des bisous et de la bonne humeur.

Cordialement

Publicités

13 réflexions sur “TFGA 13 : C’était Mieux Avant

  1. Pingback: Alex Effect » TFGA n°13 : C’était mieux avant

    • Après faut pas croire, il y avait aussi beaucoup de jeux tirés de films qui étaient pas top. Heureusement, il y avait quelques exceptions, et c’étaient de vrais bons jeux.

      Un article cool à lire, très personnel. Pour les exclus, c’est vrai que ça se fait moins. En même temps, faire une exclu totale, c’est se priver d’un certain parc de consoles et donc de ventes potentielles. Quant au multi offline, on a toujours de quoi faire ! Du côté des petits indés, surtout (coucou Towerfall), mais le couch-coop revient pas mal à la charge sur console. Diablo III a pas mal marché grâce à ça, et l’arrivée de Divinity met une petite claque à tout le monde. Espérons que la tendance suive 🙂 Mais au final, j’ai jamais autant joué avec d’autres gens, et ça c’est quand même génial.

      Aimé par 2 personnes

  2. Numéro 5 :
    Les adaptations vidéoludique de films étaient pour une écrasante majorité des jeux ratés. Ils étaient fait à la va-vite pour coller à la sortie d’un film.
    Il a fallu attendre Chronicles of Roddick: Escape from Butcher Bay pour avoir quelque chose de vraiment convenable. Aujourd’hui les adaptations sont plus dans cet esprit d’étendre l’univers que de recréation grossière de la trame d’un film, ce qui permet une plus grande libertés aux game designers.

    Numéro 4 :
    À moins que les vrais jeux d’infiltration (re?)viennent à la mode, Ubisoft ne reviendra pas à la formule des trois premiers Splinter Cell.
    Splinter Cell, Ghost Recon et Rainbow Six sont condamnés à se rapprocher le plus possible des blockbuster du genre (CoD/Uncharted/AC/etc.) pour espérer vendre quelque chose. Et la politique d’Ubisoft de transformer ses licences en de simples déclinaisons n’arrange rien ( http://next-gene.net/comics/79_Slice-amp-Dice-2014.html ).

    Numéro 3 :
    Aujourd’hui avec les réseaux sociaux et la multiplication des sites/blog de JV, la hype n’a jamais été aussi grande. Les joueurs encensent ou descendent des jeux qu’ils oublient six mois plus tard. Les gros défauts des jeux les plus hype de chez Take Two (Rockstar / 2K), Bethesda ou Naughty Dogs par exemple sont passés sous silence ou vu comme des blasphèmes. C’est exaspérant.

    Et c’est encore pire avec les débats socio-politiques vains autour du JV.

    Numéro 2 :

    Je cite directement Pierre dans les commentaires du TFGA N°9 d’Alex-Effect ( http://www.alex-effect.com/tfga-n9-nos-peurs-inavouables/ ) :
    « Le coût de développement d’un AAA ne permet plus de faire des exclusivités réelles à moins d’avoir un partenariat plus poussé notamment sur la technique. Microsoft a prêté des ingénieurs réseaux pour aider à la structure en ligne de Titanfall par exemple.
A l’époque d’un Splinter Cell Conviction, Microsoft avait acheté l’exclusivité pour environ 20 millions il me semble, aujourd’hui impossible de compenser une sortie PS4/Xbox one pour un montant pareil.

    Et du coup, vu les prix qui se pratiquent, il est beaucoup plus intéressant pour les first party d’investir sur le long terme en achetant un studio entier (et les IP qui vont avec), même si ça veut dire sortir 2 milliards comme pour Mojang. 
    La time exclusive de Tomb Raider c’est un coup de poker à un moment où MS n’avait pas un line up solide, mais la logique de faire des studios autour d’une licence (343 Industries sur Halo, Coalition sur Gears) ou carréement réorienter tous les studios de la boite autour d’une IP (Ubi avec AC, Acti avec COD) est celle qui marche le plus.
    Les machines sont finalement secondaires.»
    Quand aux adaptations HD, elles existent pour que l’éditeur se fasse du cash facile et comble son agenda de sortie. Parfois elles servent à tester la température avant de sortir une suite.  »

    Numéro 1 :
    Le multi offline existe toujours à travers les jeux Nintendo, les jeux tout public (jeux LEGO par exemple) et les indés.

    Aimé par 1 personne

    • Une intervention très poussée, je te remercie d’avoir lu cet article dans sa totalité. Pour la hype des jeux c’est vrai que les réseaux sociaux jouent un grand rôle dans cette dernière. Je déplore cependant qu’il y ait autant de jeux qui sortent, plus de jeux sont annoncés moins la hype est grande. A l’époque il y avait deux ou trois jeux pas plus en quelques mois qui attiraient vraiment l’attention. Après je sais que nous devons vivre dans notre époque et que le passé appartient au passé 🙂

      J'aime

  3. Je suis tellement, totalement d’accord avec toi O_o Le seul jeu Seigneur des Anneaux auquel j’ai joué, c’était Les deux tours sur PS2, et c’était un vrai challenge, depuis le prologue jusqu’à la bataille de Fort-le-Cor, c’était génial, et y’avait même des vidéos des interprètes de Gimli, Aragorn et Legolas pour nous récompenser d’avoir poussé à fond le jeu, c’était top !
    Maintenant, le fait qu’il soit une adaptation d’un film suffit à ne pas acheter un jeu.

    Pareil pour le multi, c’est aussi un truc que j’ai cité dans mon propre TFGA 13, j’ai bien l’impression que toi et moi on est de la même époque, nostalgique de la convivialité des potes qu’on retrouve plus de nos jours 😦
    En tout cas c’était très sympa de te lire, je repasserai je pense ! ☺

    Aimé par 1 personne

    • Je suis un joueur très nostalgique 😀 Le seigneur des anneaux est bien compliqué dans sa version Beat Them All, j’ai racheté le retour du roi et je suis bloqué pour te dire :p Repasses quand tu veux, je vais de ce pas lire ton TFGA 🙂

      J'aime

  4. Les premiers jeux « Harry Potter. ❤
    Le tout premier sur Game Boy Color était vraiment sympa à jouer, un peu à la sauce RPG au tour par tour.

    J'aime bien ton top en tous cas, comme le dit Dehell, on sent qu'il est très personnel et que tu parles vraiment de ton ressenti en tant que joueur. On se rejoint sur pas mal de points finalement mais il est vrai que ce thème implique des réponses qui nécessitent d'être nuancées. Car on critique des choses mais elles ont aussi leurs bons côtés. Enfin, on en reparlera… :3

    C'était très agréable de te lire en tous cas. 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Merci à toi 🙂 Ouvrir son blog c’est aussi faire part de ses impressions de joueur 🙂 Les nuances peuvent se faire sur absolument tous les points de ce top 😀 Il faut bien essayer de prendre parti 😉

      J'aime

  5. Et bien, je voulais relire ton TFGA et … je constate avoir oublié (?) de le commenter lors de mon 1er passage …

    Du coup, je t’annonce ce que je croyais avoir déjà fait : j’adore ton classement 😀

    Particulièrement ton n°5 d’ailleurs. C’est marrant je m’étais fait la réflexion après la folie des réseaux sociaux autour du futur Battlefront. Je m’interrogeais sur ce besoin de l’éditeur à sortir le jeu à la hâte, bâclant déjà objectivement certaines choses, juste histoire de profiter de la sortie du film pour les ventes … c’est pitoyable … et du coup, on rejoint facilement ton n°3, en partie 😦

    Du reste nous partageons beaucoup de points toi et moi alors je vais me contenter de te féliciter une nouvelle fois, bravo pour ce top !

    Aimé par 1 personne

  6. Ton TFGA est tellement empli de vérité, et quelle tristesse que la majorité des joueurs soient maintenant + enclins à la critique qu’à l’enthousiasme (quitte à passer sur 2/3 bugs).
    Et ce Sam Fischer, aie aie, le beau gosse de l’infiltration (non non je n’ai jamais joué à un jeu parce que le héros était beau *sifflote* 😉 )

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s