Seul Sur Mars : Les Patates Sauvent des Vies

maxresdefault

« Fais confiance à la mycose »

Quoi de mieux pour commencer une critique cinématographique qu’une citation de ce merveilleux ( LOL) Super Mario Bros. Alors non, nous n’allons pas parler de Super Mario Bros, il n’y a d’ailleurs aucun rapport avec le film Seul Sur Mars … Mais on ne sait jamais, ça peut toujours servir.

Une introspection différente du genre

 

Alors oui, le film est un long métrage de science fiction qui a été réalisé par Ridley Scott mettant en scène les aventures de Mark Watney ( Matt Damon ) dans sa tentative de survivre seul sur Mars. Je suis certain que vous vous dites « oh non, encore un film sur l’espace à la Gravity ou à la sauce Interstellar ? » Et bien non mes chers amis, cette fois-ci, vous pouvez prendre les codes du cinéma du genre, les secouer, les passer au broyeur, ajouter une pointe de légèreté et voilà, vous avez votre film.

Dans Seul Sur Mars, pas question de se pendre au bout de la 50ème minute, enlevez tout le côté oppressant des films du genre  et ajoutez y de la bonne humeur. Le Héros se retrouve abandonné sur une planète déserte et non propice à la vie, il va devoir s’en sortir seul, c’est lui contre Mars. Dit comme ça, ça n’a pas l’air très marrant. Et bien si, détrompez vous, le personnage de Mark a le don de dédramatiser et de faire face à tous les obstacles avec panache ( et à l’aide de superbes blaguounettes ).THE MARTIAN

Oui Mark est très marrant et oui il fait beaucoup de blagues (un peu comme moi mais sans le marrant). Je pense d’ailleurs que cet aspect va en rebuter plus d’un. Mais ce n’est pas mon cas, ce côté léger qui va suivre le héros tout au long de l’aventure et ce même dans les moments les plus sombres donne une vraie patte à ce dernier. Se démarquant ainsi de tous les autres films du genre. Quand le personnage de Ryan Stone ( héroïne de Gravity ) peine à se sortir des différents obstacles qui se présentent à elle, Mark quant à lui parvient à les résoudre en se posant et en réfléchissant, les affrontant ainsi un par un, quand un problème est résolu, il passe au suivant.

Vous allez me dire que les problèmes rencontrés par les deux personnages ne sont pas comparables et vous avez raison. L’espace n’est pas aussi « cool » que la planète Mars, certes. Et c’est d’ailleurs le message présent derrière le film qui va vraiment le différencier des autres films du genre. Ce côté « peu importe ce qu’il arrive, si tu prends le problème, que tu y réfléchi, tu t’en sortira » est très rassurant et nous emmène à des années lumières des « l’espace c’est moche et ça tue des gens » qu’on voit dans toutes les grosses productions américaines.

Un personnage attachant (peut être même deux ou trois)

 

Qu’est ce qui permet de nous attacher aux personnages dans les films ? Ce sont les émotions. L’empathie est très importante dans l’attachement à autrui et le fait de voir les personnages souffrir ou rire permet de créer des liens entre le(s) personnage(s) et les spectateurs. Après il est possible que je sois une grosse machine à aimer et que je m’attache à tout ce qui bouge mais il faut dire que oui, je me suis attaché au personnage de Mark (un peu moins à certains autres membres de l’équipage). Le fait de le voir galérer dès les premiers instants, de le voir rigoler avec les gars de la NASA, de le voir ressentir des choses ( la détresse ou la tristesse ) et le voir se sortir les doigts pour survivre le rend attachant M’voyez.

Le manque d’information sur les personnages et ce qu’ils faisaient avant peut gêner certaines personnes ( coucou Cinemax ) et je le comprends tout à fait. J’ai d’ailleurs eu du mal à m’attacher aux autres membres de l’équipage. Le fait qu’on ne les voient pas les 3/4 du film en est sûrement la cause.

Certains acteurs arrivent à se détacher du lot, un peu à l’image de Sean Bean et de Chiwetel Ejiofor. Si ces derniers y parviennent, c’est par leur côté bienveillant à l’égard du héros ou par un côté décalé et vraiment très Geek (Donal Glover ❤ ).

032900.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Vous pouvez voir Donald Glover et cet acteur au nom imprononçable qu’est Chiwetel Ejiofor en arrière plan

L’humour est très présent dans Seul Sur Mars et les nombreuses références à d’autres films cultes vont en faire sourire plus d’un.

Pour conclure, je dirais que Seul Sur Mars est un bon film et un excellent divertissement. Ici tout est une question expectative, si vous y aller en attendant de voir un deuxième Gravity, vous serez déçu, ce long métrage est destiné (selon moi) à changer les codes du genre et à lui donner une toute nouvelle dimension. Cette fois-ci Ridley Scott à décidé de miser sur un peu moins de réalisme avec une science beaucoup plus « accessible » tout un insufflant une bonne dose de légèreté. On s’éloigne beaucoup de la tension ambiante que l’on peut ressentir dans Gravity ou dans Interstellar. Dans ce film, le message envoyé au spectateur est très positif et universel :

Si vous avez des problèmes, posez vous, réfléchissez, résolvez le et passez au suivant.

Je vous l’accorde c’est assez paternaliste mais c’est une morale qui m’a touché personnellement. Si vous ne l’avez pas encore vu, allez chez votre Boulanger le plus proche et calez vous devant avec un bon paquet de PopCorn. Vous ne le regretterez pas ( enfin j’espère )

 

Note-7

 

 

Publicités

6 réflexions sur “Seul Sur Mars : Les Patates Sauvent des Vies

  1. Bon ben tu t’en doutes, on n’est pas forcément d’accord mais je suis content de lire cet avis complet.
    Sans vouloir un film déprimant, je voulais clairement un film où les notions de survie et surtout de temps auraient étés plus présentes.
    Après je maintiens que c’est un divertissement tout à fait correct.

    Aimé par 1 personne

    • Je comprends tes attentes et je suis content d’avoir lu un avis un peu plus exigeant et critique que le mien. Je sais que je suis très bon public 😀 C’est toujours bien d’avoir des avis différents 🙂 ça créer de bon débats et c’est ça qui est cool 🙂

      J'aime

  2. Une belle critique sur ce film. Je l’ai apprécié malgré quelques moments que je trouvais trop « Gros ».
    Sinon il y a beaucoup de personnages attachants, et comme tu l’as dit c’est marrant de voir toutes ces références geeks. Beaucoup – agaçant que Gravity, ou philosohique qu’Interstellar, c’est agréable même si c’est loin d’être parfait.

    Aimé par 1 personne

  3. Même note, même avis, on a tout en commun au sujet de ce film !

    Je suis amplement d’accord lorsque tu évoques la façon dont le personnage de Watney permet de différencier « Seul sur Mars » des plus récentes productions de SF spatiale. L’humour m’a également beaucoup plus et je considère comme toi que c’est un des éléments essentiels du film. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s