TFGA 12 : Et si on se posait ?

Oyez Oyez !!!

On se retrouve pour un nouveau TFGA ! Oui bon je suis à 2 jours de la sortie du numéro 13 mais peu importe, cela vous fera un peu de lecture … ou pas 😀 Si vous ne connaissez pas le concept des TFGA, je vous invite à aller voir le blog de notre ami Alex.

Ce mois-ci, nous nous attaquerons à nos TFGA préférés ! N’ayant participé qu’au TFGA n°11, j’ai donc choisi de suivre l’exemple de notre ami Dehell qui à ouvert son Blog à peu près en même temps que le mien. Je vais vous proposer mon Top 1 des 5 TFGA qui me semblent les meilleurs. Oui ça à l’air un peu compliqué mais pas tant que ça allez, c’est tipar.

TFGA 10 : Les méchants qu’on aime détester.

 

Alors oui lerival-artworks méchants sont méchants, oui mais des fois, ces méchants, bah, on aime bien les affronter. C’est un peu le pourquoi du comment de ce TFGA. En ce qui me concerne, le méchant que j’aime détester n’est pas très original car oui, vous l’avez tous détesté ( enfin il me semble ). Je parle bien évidemment de notre rival de toujours, notre counter naturel à chaque début de partie ( le sallow ). Je veux bien évidemment parler de Régis qui est notre rival dans Pokémon !

Véritable test de la progression du joueur dans Pokémon, on a tous attendu avec impatience ce moment d’affronter régis qui arrive comme une fleur pour pouvoir nous affronter. Ce dernier m’a quand même mis dans l’embarras plus d’une fois. N’étant pas un sauvegardeur fou, il m’est arrivé de l’affronter avec plusieurs Pokémon K.O, me forçant à recommencer une petite heure de mon périple pour ne pas perdre tous mes Pokédollars dans une défaite cinglante.

Régis fait parti de ces méchants que l’on aime bien affronter en se disant : « Enfin je vais pouvoir lui botter les fesses !! »

TFGA 9 : Nos peurs inavouables

 

Alors oui, je suis un grand froussard. Le problème chez moi c’est ma capacité à rentrer dans le jeu très facilement ( c’est souvent le cas dans les jeux d’horreur ) . Mais cette fois-ci je ne vais pas vous parler de ma grande peur pendant les jump scares ( Allo Outlast ? Oui, cette heure passée à sursauter à eu raison de toi ). Je vais vous parler d’une expérience qui m’a retourné sur le moment.

C’était dans Crysis, le premier du nom, je nageais tranquillement en tentant de voir jusqu’où la carte s’arrêtait. Quand tout du coup tadada !!!! Je vous laisse découvrir cela avec la vidéo ci-dessous de quoi il s’agit .

Vous pouvez sentir la pression et la peur vous envahir lors de cette exploration des fonds marins et vous regardez les parages sans rien déceler mais vous avez toujours cette peur au ventre, cette grande étendue bleu, impénétrable et vous vous demandez si il y a des squales dans les parages, mais pour ne voyez rien. Puis tout d’un coup, il surgit des profondeurs et vous arrache les membre OH NOM NOM NOM!. Revenons à nous moutons,  le pire dans mon expérience personnelle , c’est que je ne m’y attendais pas du tout, je me suis dit  » Bah en Corée du Nord, il n’y a pas de requins ». Et puis pouf je suis tombé sur le cul suite à mon attaque.

C’est comme si je me faisais réellement attaquer par un requin et ça, c’est vachement effrayant.

TFGA 7 : Ces sons que nous n’oublieront jamais

 

Alors oui pour ce coup-ci , je vais tricher un chouïa , je vais dire que ce sont les 3 premières notes qui m’ont réellement marqué ( alors oui bon la vérité réside dans l’ensemble de cette OST qui est simplement merveilleuse ).  Je parle bien évidement de l’OST du jeu The Wind Waker, mon jeu préféré EVER. Vous trouverez ci-dessous le main Theme de The Wind Waker en version originale, s’il vous plait !

Bon allez, je ne vais pas tricher. Je vous propose quand même un son et non une OST qui m’aura marqué. Dans ce cas nous allons partir dans l’univers de Warcraft 3 avec le doublage des péons côté humain qui sont à mourir de rire ( oui j’exagère un peu ). Toujours est il que les « oui messire » ,  » bien  » et autres « encore du travail » m’auront marqué à jamais.

TFGA 6 : Ces moments où la manette a failli voler

 

Pour ce TFGA nous partons directement sur mon tout premier jeu, Heart Of Darkness. Oui ce jeu est très difficile et oui je suis arrivé au tout dernier niveau et non je n’ai pas pu le terminer.  Après plusieurs années passées à essayer de finir ce jeu j’ai tout simplement ragé et rangé le jeu parmi ces jeux inachevés. Arriver au boss final et ne jamais parvenir à le tuer c’est quand même assez frustrant. Et nous retiendrons que l’age n’a pas du faciliter la chose ( je devais avoir 7 , 8 ans tout au plus )

06761342-photo-heart-of-darkness

TFGA 4 : Les femmes de nos vies

 

Et voici donc le dernier élément de ce top 5 ! Et non pas des moindres, nous allons aborder ces personnages féminins les plus importantes de nos aventures vidéo-ludiques. Alors oui, je pourrais parler de Triss Merigold et de Shani dans The Withcher mais n’ayant pas fait le 2 ( il est en train de s’installer en ce moment même) ni le 3 et par soucis d’originalité je vais faire l’impasse sur le jeu de CD Projekt en m’attaquant à quelque chose de plus personnel. Passons donc vers mon autre BEST GAME EVER, j’ai nommé Tales Of Symphonia. Et qui d’autre pour évoquer cette icône féminine que cette chère Collette.

TALES_OF_SYMPHONIA_THE_ANIMATION

Bon j’avoue, c’est un peu un cliché ambulant, n’empêche que pendant mon aventure dans Sylvarant, elle a incarné une place importante dans mon périple. En plus de cela, lors de l’histoire et des péripéties du jeu, une pseudo romance qui va s’installer entre elle et le héro. Une romance qui ne pourra que la propulser au rang de chouchou numéro un dans le cœur des joueurs.

Et c’est ainsi que s’achève mon TFGA 12, en espérant que celui-ci vous aura plu. On se retrouve très vite pour un nouvel article. Des bisous !!!

Cordialement

Publicités

3 réflexions sur “TFGA 12 : Et si on se posait ?

  1. Pingback: Alex Effect » TFGA n°12 : Et si on se posait ?

  2. Alors que le #13 démarre, moi aussi j’ai pris du retard dans la lecture des classements du #12, c’est votre faute aussi à publier dans les derniers jours, vilains ! 😀

    En tout cas je suis ravi de ma lecture, je t’avoue avoir souri pour le #9 car moi aussi je m’immerge facilement dans un univers et à ce petit jeu The Evil Within et dans une moindre mesure Until Dawn m’ont bien fait flipper … et j’imagine que l’attaque du requin ne devait pas être sympa à vivre ^^

    Et quel bonheur de revoir Colette ou n’importe quoi me rappelant l’univers de Tales of Symphonia, quel putain de jeu, et en effet quelle héroine ! Elle passe par tous les états, de fille un pue cruche à carrément muette pour mieux « renaitre » … pwalala, j’en frissonne d’en reparler.

    Merci pour cette lecture en tout cas et bravo pour la rédaction, j’ai adore ce top of the tops !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s